Roberto Burle Marx, l'urbaniste visionnaire et le poète écolo…


C’est à Rio que l’on peut apprécier la grandeur de l’art de Roberto Burle Marx. A l’inverse de tous les grands architectes et urbanistes, il faut prendre de la hauteur pour apprécier son oeuvre aux lignes si épurées mais tellement artistiques.

Moderne avant l’heure, Roberto Burle Marx a définitivement marqué de son empreinte et de son style la ville de Rio de Janeiro en designant les trottoirs de vagues et de formes ovoïdales noires et blanches. Il a passé plus de 60 ans a repensé l’urbanisme à travers le monde, plus de 2 000 jardins, terrasses, parcs publics et projets pour particuliers ont vu le jour. Tel un peintre, il a redéfini les courbes du paysage urbain, jouant avec les lignes, les lumières et finalement dans une rigueur respectant la nature même.

Roberto Burle Marx est né en 1909 à Sao Paulo, d’un père juif allemand et d’une mère catholique brésilienne. Très jeune, il voue une passion pour les fleurs et les plantes, mais c’est durant un long séjour à Berlin qu’il étudie la peinture en visitant régulièrement le Jardin botanique de Berlin. A son retour, il intègre l’Ecole Nationale des Beaux Arts de Rio, où il se concentre sur les arts visuels.

En 1932, Burle Marx conçoit son premier paysage pour une résidence privée, c’est le début d’une carrière riche en collaborations avec les plus grands architectes : Lucio Costa, Gregori Warchavchik, Oscar Niemeyer… En parallèle, il étudie les plantes et part régulièrement en expédition dans la forêt amazonienne. Aujourd’hui, au moins 30 plantes portent son nom. Il crée ainsi sa propre collection sur 365 000 m2 dans sa résidence à Guaratiba. C’est ainsi que Roberto Burle Marx s’est largement impliqué dans la protection de la forêt tropicale contre sa destruction par des entreprises commerciales.

C’est en 1956, qu’il ouvre son bureau à Caracas (Venezuela), il insuffle son œuvre à travers de nombreux projets réalisés avec les architectes José Tabacow et Haruyoshi Ono. Au Brésil et en Argentine, puis dans de nombreux pays de l’Amérique du sud et enfin dans le monde entier, France, Afrique du Sud, USA… élaborant ainsi un vrai musée à ciel ouvert.

Une exposition est concentrée à l’étendue de l’œuvre de Burle Marx au Musée Juif de New-York, sous la direction de Jens Hoffman et Claudia J.Nahson, du 06 mai au 18 septembre 2016.

Itinérante, l’exposition sera, par la suite, présente à Berlin à la Deutsche Bank KunstHalle, puis à Rio de Janeiro au Museu de Arte do Rio.

RECENT POSTS

Logo The slowers life by Slow Casa

© 2023 by Salt & Pepper